Maria Rosa Henson, femme de réconfort

Judith BARBE

Maria Rosa Henson a été ce qu’on appelle communément une « femme de réconfort » – doux euphémisme pour « prostituée forcée » – pour les soldats japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale. Survivante, elle se battra pour la reconnaissance de ce crime par le Japon.

Laisser un commentaire